Véritable autodidacte, Dussac maîtrise à la perfection les techniques du dessin et de la peinture. C’est avec rigueur, minutie et discipline que sa peinture a rythmé les différentes époques de sa vie. Après un terrible accident de moto, sa perception artistique se voit bouleversée, son style change et il doit lutter pour apprendre à peindre de sa main gauche. Dussac aime à penser que les évènements n’arrivent pas sans raison. Il puise son inspiration dans ses expériences personnelles, ses voyages et ses rencontres.  Au travers de cette exposition, on retrouve des peintures à l’huile sublimées par le fameux « Rouge Dussac », mais aussi des compositions mêlant peinture et dessin,  permettant d’apprécier la précision du trait pour renforcer le regard qui creuse au tréfonds des détails de la chair, de la chevelure, des expressions. Dussac révèle ainsi un style qui magnifie les détails. La force de ses coups de pinceaux ainsi que les couleurs qu’il choisit révèlent tout aussi bien finesse que grande violence. Il nous invite à suivre le tracé de ses pinceaux mais aussi la densité des couches picturales qui suscite, par le truchement de l’œil, une intense recherche.